cliquer sur entrer
L'Histoire & la culture de Hanoi

Les différents noms de Hanoï

Partage
Temps de lecture : 6 minutes

Hanoï ne s’est pas toujours appelée Hanoï. En effet, à travers son histoire touffue et tourmentée, la capitale du Vietnam aura en effet changé de noms au moins neuf fois !

Pourquoi ce chiffre élevé ? Parce que les renominations ont suivi les différentes dynasties impériales ainsi que les périodes de dominations chinoises. Nous allons voir en détails, le contexte historique et politique dans lequel s’est inscrit chaque changement de nom.

Avant le VIIème siècle : Long Dô « le Nombril du dragon »

À cette époque, le site de Hanoï était recouvert par les eaux, mais une bourgade se situait sur une des buttes situées sur la rive sud du fleuve Rouge. Ce modeste village était scindé par la rivière Tô Lịch (qui dans l’histoire de la ville, a joué un rôle beaucoup plus important que le fleuve Rouge). Il devait son nom à la cavité qui se trouvait au sommet du tertre Nùng (sorte de monticule de terre vénéré comme étant le centre de Long Dô) et là où l’on pouvait sentir un souffle venant des entrailles de la terre. Par allégorie, ce souffle du dragon représentait le cœur de Hanoï et assurait la ventilation naturelle des lacs et des mares entourant ce monticule.

Ce nom de Long Dô, a été mentionné dans le « Mémoire sur le pays de Jiaozhou », mais aussi dans l’Histoire du lac de l’Ouest et sur une stèle du XVIIème siècle située dans la pagode Hàm-Long, dans le centre de Hanoï.

temple bach ma hanoï

Le temple Bạch Mã perpétue le culte du tertre Nùng, la rivière Tô Lịch et Long Dô, le nombril du dragon.

607-767 : Songping

Sous la dynastie des Tang, la région actuelle du fleuve Rouge fut dominée par les Chinois. Songping est donc un ancien nom d’origine chinoise pour désigner Hanoï à cette époque. La bourgade fut le chef-lieu d’une province intégrée à l’empire chinois, appelée « Jiaozhou ». En 679, Songping devient chef-lieu du protectorat d’Annam. Elle portera ce nom jusqu’en 863, lorsque les troupes de Nanzhao prennent la bourgade.

866-1009 : Đại La « la grande enceinte extérieure »

Entre le IXe siècle et le Xèmes siècles, Hanoï prend le nom de Đại La « la grande enceinte extérieure », qui prospéra sous le règne de Gao Pian, connu pour avoir introduit la géomancie au Vietnam.

Ce prince fit élever une enceinte de bois haute de 9 mètres et large de 8, reposant sur des soubassements en pierre. L’enceinte comprena 55 guérites de garde, 6 portes latérales voûtées et 5 grandes portes surmontées d’un balcon. Une levée de terre entoura le mur sur une circonférence d’environ 6000 mètres. D’où le nom Đại La « la grande enceinte extérieure ».

Formellement, Đại La dépendait encore de l’Empire chinois, mais sa tutelle politique étant très allégée, les élites locales transforment la région en une monarchie indépendante. Déjà à cette époque, Hanoï laisse deviner qu’elle deviendra une grande capitale.

1010-1805 : Thăng Long « le dragon qui s’élève »

L’an 1010 marque officiellement la fondation de Hanoï par l’empereur Lý Thái Tổ. Après l’approbation de la cour impériale, la capitale qui se situa à cette époque à Hoa Lu, dans la province de Ninh Binh fut transférée à Hanoï. Selon la légende, lorsque la barque de l’empereur accosta la ville depuis les rives du fleuve Rouge, ce dernier aurait vu un dragon prendre son envol au-dessus de la citadelle. C’est à cet événement légendaire que Đại La fut renommée Thăng Long « la cité du dragon qui s’élève ». Elle tentera de conserver difficilement ce nom jusqu’en 1831.

carte hanoï 1490

La plus ancienne carte de Hanoï, datée de 1490 du géographe Hông Dức.

1397-1407 : Đông Đô « la capitale de l’Est »

Sous la dynastie des Hồ (1400-1407), son premier empereur, Hồ Quý Ly renomma la capitale en Đông Đô « la capitale de l’Est », parce qu’il décida d’édifier une nouvelle dans la province de Thanh Hoa (à 150 km au sud de Hanoï) appelée Tây Đô « la capitale de l’Ouest ». Les vestiges de cette seconde capitale subsistent encore et sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.
En revanche, bien que cette nouvelle capitale soit située au sud de Hanoï, on ne sait pas pour quelle raison les points cardinaux « Est » et « Ouest » ont été préférés à « Nord » et « Sud ». Peut-être lié au soleil levant et couchant…

1430-1788 : Đông Kinh « la capitale Kinh de l’Est »

C’est sous une autre dynastie que Hanoï va changer une nouvelle fois de nom. Sous les Lê (1428-1788), Đông Đô devient Đông Kinh « la capitale Kinh de l’Est ». Kinh étant le nom pour désigner l’ethnie Viet. C’est le roi Lê Lợi qui changea le nom. Ce personnage est à l’origine de la fameuse légende du lac de l’Épée restituée. Sous la dynastie des Lê, Hanoï connaît son âge d’or et notamment durant le XVème siècle.

À savoir qu’à la fin du XIXème siècle, Đông Kinh sera francisé en « Tonkin » par Francis Garnier, officier de marine et explorateur français. Le « Tonkin » désignera ensuite toute la partie Nord du Vietnam durant la colonisation française, ainsi qu’à l’actuel golfe du Tonkin.

carte tonkin

Carte du Tonkin de Claudius Madrolle, 1932.

1788-1805 : Bắc Thành « La cité du Nord »

Sous le règne des frères Tay Son, un des trois frères fut empereur : Nguyễn Huệ devenu Quang Trung établit la nouvelle capitale impériale à Phú Xuân, ancien nom de Huế, située dans le centre du Vietnam. De cette localisation géographique, Thăng Long est rebaptisée Bắc Thành « La cité du Nord ». Au Nord de la ville de Huế, bien entendu.

1805-1831 : Thăng Long « le dragon qui s’élève »

Sous le règne de l’empereur Gia Long, fondateur de la dynastie impériale des Nguyễn, Bắc Thành redevient provisoirement Thăng Long.

cua dong hanoï

Porte Cửa Đông à la fin du XIXème siècle.

De 1831 à nos jours : Hà Nội « la ville entre les fleuves »

Mais durant le règne de dynastie des Nguyễn, Thăng Long est éclipsée par Huế, la nouvelle et dernière capitale impériale du Vietnam. Pour ne pas faire d’ombre à la nouvelle capitale, Thăng Long (rappelons-le « la cité du dragon qui s’élève ») avait une connotation trop impériale. De ce constat, l’empereur Minh Mạng renomma la ville Hà Nội « la ville entre les fleuves ». Un nom choisi en raison de l’implantation de la vieille ville entre le bras mort du fleuve Rouge à l’Ouest (dont le lac de l’Ouest est le principal témoignage) et le cours actuel du fleuve, qui passe aujourd’hui plus à l’Est. Hà Nội  est aussi une analogie avec le nom du chef-lieu d’une prestigieuse commanderie du temps des Han, située sur le fleuve Jaune, en Chine.

Un nom qui a traversé la période coloniale française, la guerre d’Indochine, ainsi que la terrible guerre du Vietnam.

Si Hanoï restera probablement Hanoï durant encore longtemps, les surnoms régulièrement donnés à la ville sont Kẻ Chợ (le marché), Tràng An (longue paix), Hà Thành (diminutif de Thành phố Hà Nội, « ville de Hanoï ») et Thủ Đô (la capitale). Quant aux nostalgiques et aux poètes, ceux-ci utilisent encore l’ancien nom de Hanoï, celui qui a subsisté le plus longtemps dans son histoire : Thăng Long. 

carte hanoï

Carte de Hanoï de 1911, durant la colonisation française.

En résumé :

  • Avant le VIIème siècle : Long Dô « le Nombril du dragon »
  • 607-767 : Songping
  • 866-1009 :  Đại La « la grande enceinte extérieure »
  • 1010-1805 : Thăng Long « le dragon qui s’élève »
  • 1397-1407 : Đông Đô « la capitale de l’Est »
  • 1430-1788 :  Đông Kinh « la capitale de l’Est »
  • 1788-1805 : Bắc Thành « La cité du Nord »
  • 1805-1831 : Thăng Long « le dragon qui s’élève »
  • De 1831 à nos jours : Hà Nội « la ville entre les fleuves ».

Sources : Philippe Papin, Histoire de Hanoï, Fayard, , 408 pages

hanoi local
Alexandre Dang

Je m'appelle Alexandre, je suis originaire de Lyon, mais Hanoï est devenue ma seconde maison. La vie frénétique, l'histoire et les contrastes de cette grande dame me passionnent. Au gré de mes pérégrinations urbaines, j'essaie de vous transmettre via une écriture modeste, l'âme de Hanoï. Profitez de ce blog entièrement francophone et intégralement dédié à l'une des capitales les plus envoûtantes d'Asie.

  • 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.