cliquer sur entrer

L'Histoire & la culture de Hanoi

La gravure des sceaux à Hanoi

Partage
Temps de lecture : 3 minutes

L’art de la gravure des sceaux est une composante majeure des beaux-arts vietnamiens. Fleuron de l’artisanat hanoien, la fabrication des tampons en bois était une activité des plus honorables puisque le sceau était utilisé autrefois par les lettrés, servait de signature ou de signe d’autorité.

Quasi disparue ces dernières décennies, la fabrication des tampons en bois connait depuis peu un fort engouement. Cela plait d’autant plus aux voyageurs de passage dans la capitale que cela constitue un souvenir original en prise directe avec une tradition locale et qui de plus contribue à préserver l’âme du vieux quartier et à pérenniser l’activité des quelques boutiques qui donnent sur les rues Hang Quat, Hang Bong, Hang Bac, Ta Hien et Hang Gai.

produit-sur-mesure

Tampons à l’effigie de l’Onclo, du Che ou d’Obama

Et cela ne plait pas qu’aux visiteurs, les Vietnamiens en sont aussi très friands, considérant ces tampons comme une empreinte de leur identité personnelle. D’ailleurs, certain sont des demandes très intimes, et conçues spécialement pour eux, afin qu’ils puissent marquer leurs objets personnels.

le-sceau-hanoi-vietnam

Le sceau était utilisé autrefois par les lettrés

Comme le fait remarquer Toan qui tient boutique sur la rue Hang Quat “c’est un métier très méticuleux qui demande une très grande concentration et une grande patience.” En effet, le dessin est d’abord tracé sur papier, puis gravé à l’envers dans le bois (long muc) à l’aide d’un couteau. L’art de la gravure exige, outre la maîtrise de la calligraphie traditionnelle, une grande virtuosité, l’artiste ne disposant que d’un espace minuscule, où chaque courbe, chaque épaisseur de trait compte.

graver-un-sceau

C’est un métier très méticuleux qui demande une très grande concentration et une grande patience

Les motifs, très divers, sont le fruit de l’imagination et de la culture de l’artiste. Instrument de calligraphie et de peinture, le sceau est une œuvre d’art à lui seul. Il exprime les conceptions de tout eu ne culture sur l’homme et la nature. “Au début, comme je ne savais pas aiguiser mon couteau, les images données par la gravure du tampon n’étaient pas belles. Avec le temps, ça s’est arrangé.” Fait remarquer Toan.

motifs-de-sceaux

Les motifs, très divers, sont le fruit de l’imagination et de la culture de l’artiste

Au cours de notre entrevue avec cet artisan aux “mains d’or”, nous avons rencontré Pierre un voyageur français venu acheter quelques sceaux pour offrir à des amis et à des membres de sa famille. “J’ai été de suite attiré par ce souvenir tout à fait personnalisable et surtout artisanal. C’est un plaisir de voir avec quelle dextérité Toan exécute son travail. Et puis c’est du 100% made in Vietnam, pas China !”. Si le prix du sceaux varie selon sa taille et la complexité des motifs, le plaisir d’offrir et de recevoir est toujours grand.

metier-de-paternite

Un métier et une passion qui se transmet souvent de père en fils

La gravure des sceaux à Hanoi
5 (100%) 3 votes

Fabien

En fait, tout ça c’est à cause de Nicolas Bouvier. Si je n’avais pas lu « l’usage du monde », je n’aurais peut-être pas eu envie de voyager et d’écrire. Je n’ai pas son talent mais espère que cela vous donnera envie de découvrir cette si charmante ville de Hanoi.

  • 1

2 Comments

  1. PILLENIERE 25 février 2018

    Bonjour,
    Je viens à Hanoi le 23 Mars 2018 et moi aussi j’aime beaucoup ces sceaux en bois et l’artisanat en général, j’espère rencontrer des artisans divers et m’initier à leur art A bientôt, Christine

    Répondre
    1. Alexandre DANG 6 mars 2018

      Bonjour Christine !
      Vous en trouverez dans les rues du centre-ville d’Hanoï, à coup sûr 🙂
      A très bientôt parmi nous !
      L’équipe du blog d’Hanoï, blog d’Amica Travel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.