cliquer sur entrer
tt-mslide-link
La cuisine hanoienne

Le my van than, soupe sino-vietnamienne

Alexandre Dang
Partage
Temps de lecture : 2 minutes

Voici encore une de ses soupes, qui réchauffent les cœurs de leurs saveurs. Le mỳ vằn thắn est beaucoup moins connu que le pho des visiteurs, pourtant, cette soupe fait partie intégrante de l’histoire culinaire d’Hanoï. Elle s’est diffusée depuis, jusque dans le sud du pays, à Saïgon.

Qu’est ce que le my van than ?

C’est une soupe au bouillon très clair qui se sert chaude. Elle est composée de nouilles, de « wonton », un ravioli courant dans la cuisine chinoise, des branches de caméline bouillies (cải cúc), des tranches de porc cuites au barbecue à la chinoise (xá xíu), un œuf bouilli, des crevettes séchées et bouillies, un morceau de foie bouilli et des champignons shiitake (nấm hương). Trois éléments importants doivent être préparés avec soin pour cette soupe :

  • Les pâtes, faites de farine et d’œuf doivent être fraîches, souples et douces. Ces nouilles sont trempées selon la formule « 2 fois chaud, 1 fois froid », pour qu’elles puissent être savoureuses.
  • Les « wonton », ces garnitures composées de porc haché et de crevettes hachées, doivent être enveloppées dans une pâte de type raviole transparente, qui demande beaucoup de travail.
  • Le bouillon doit être clair, doux et léger. Il est le résultat de plusieurs heures de cuisson de crevettes fraîches, d’os de porc, d’esturgeon séché et de sel.
my van than soupe

Une soupe visuellement belle !

L’histoire du my van than

Cette soupe reflète l’histoire de l’immigration à Hanoï, car elle est l’héritage direct des marchands chinois du Guangdong (province du sud de la Chine, entourant Hong Kong), venus s’installer à Hanoï dans les années 1920-1930. Les hanoiens de l’époque trouvaient la soupe pas assez à leurs goûts et ont incorporé des éléments vietnamiens, notamment des légumes et le morceau de foie bouilli, pour en faire une véritable soupe sino-vietnamienne. Elle s’est implantée également très tôt au sud du Vietnam, dans l’ancienne Saïgon, grâce à la communauté chinoise de Cho Lon.

hanoi archives

Hanoï dans les années 1920-1930.

Une adresse au cœur du centre historique de Hanoï

Vous pouvez déguster cette soupe au 22 rue Hàng Phèn, au cœur du centre historique de Hanoï. Une belle adresse familiale avec un petit balcon offrant une vue atypique sur le quartier.

rue hanoi

La vue depuis le balcon du restaurant du 22 rue Hàng Phèn

4.5
06
Alexandre Dang
Alexandre Dang

Je m'appelle Alexandre, je suis originaire de Lyon, mais Hanoï est devenue ma seconde maison. La vie frénétique, l'histoire et les contrastes de cette grande dame me passionnent. Au gré de mes pérégrinations urbaines, j'essaie de vous transmettre via une écriture modeste, l'âme de Hanoï. Profitez de ce blog entièrement francophone et intégralement dédié à l'une des capitales les plus envoûtantes d'Asie.

  • 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.