cliquer sur entrer
L'Histoire & la culture de Hanoi

Le vieux tramway de Hanoï

Alexandre Dang
Partage
Temps de lecture : 5 minutes

Dans les rues fréquentées et bruyantes de Hanoï, on a du mal à croire que la capitale vietnamienne possédait autrefois, un réseau de tramways (ou trolleys). Oubliez le ballet des scooters en tête et découvrez ce pan méconnu de l’histoire des transports publics de Hanoï.

Les origines du tramway à Hanoï

Les autorités coloniales hanoiennes de l’époque voulaient un réseau similaire à celui de Saïgon, qui possédait déjà son tramway à l’orée des années 1900. Un premier plan du réseau fut dessiné en 1894 et le gouvernement l’a approuvé dès 1899. Avec les progrès techniques de l’époque, le tramway devait être électrifié tout le long de son parcours, grâce à un câblage suspendu. Alors que jusque là, les tramways étaient tractés par la force animale, dit à traction hippomobile, avec des chevaux.

La compagnie en charge de la construction et de la maintenance du réseau, fut la Compagnie des Tramways Electriques d’Hanoï et extensions (CTEH).

tramway hanoi

La ligne 1 du tramway longeant le lac Hoan Kiem au début des années 1900.

Le développement du réseau

Les deux premières lignes du tramway de Hanoï ont été inaugurées en 1901, voici leurs terminus respectifs :

  •  Ligne 1 : Place des Cocotiers (actuel croisement des rues Lê Thái Tổ, Cầu Gỗ et Tiên Hoàng au nord du lac Hoan Kiem) à destination de Bạch Mai, en direction du sud. En 1905, la ligne va jusqu’à la route circulaire de Chợ Mơ (aujourd’hui Đại La).
  • Ligne 2 : Place des Cocotiers, comme la ligne 1, à destination du village Giấy.
  • Ligne 3 : Place des Cocotiers, qui confirme son rôle de centralité, à destination du temple de la Littérature, au niveau de celui-ci, la ligne fait un virage vers le sud-ouest en destination de Thái Hà Ấp. Cette ligne connaît deux prolongements : en 1914, la ligne se prolonge jusqu’à l’arrondissement de Hà Đông et en 1938 jusqu’au marché de Cầu Đơ.
  • Ligne 4 : Construite à partir de 1907, elle relie la ligne 3 au niveau du temple de la Littérature et file vers l’Ouest en direction du Pont de Papier (Cầu Giấy).
  • Ligne 5 : voir ci-dessous
tramway hanoi

Le point de jonction principal du réseau était situé au niveau de la « place des cocotiers », au nord du lac Hoan kiem.

tramway hanoi carte

Le plan du réseau des tramways de Hanoï en 1931

La popularité du tramway de Hanoï se fait rapidement, mais la CTEH sera en déficit jusqu’en1913. Pour trouver un nouveau souffle, la CTEH devient en 1929, la Compagnie des Tramways du Tonkin (CTT). Celle-ci importe notamment de France des nouveaux véhicules.

C’est à cette période qu’une 5ème et dernière ligne fut construite et qui sera la plus longue, reliant le nord de la ville via l’ancienne route Mandarine (actuelles Nghi Tàm et Âu Cơ), puis longe la citadelle impériale, se connecte avec la gare ferroviaire et file vers le sud jusqu’à la route circulaire (aujourd’hui Đại La) et à la station radio et aérodrome de Bạch Mai. Le réseau atteint alors près de 30km et est à l’apogée de son extension.

La CTT va encore changer pour une dernière fois de nom, en 1952 en « Société des Transports en Commun de la Région d’Hanoï »), en pleine guerre d’Indochine. Mais le 1er juin 1955, la compagnie cesse ses opérations sur l’ensemble du réseau et la compétence est transférée à la toute jeune République Démocratique du Vietnam.

tramway hanoi

Le tramway de Hanoï a fonctionné jusqu’au début des années 1990.

La fin du tramway de Hanoï

Le tramway fonctionnera encore durant trois décennies et quelques extensions seront encore réalisées. Mais l’arrivée des engins motorisés et plus accessibles à tous, notamment les motos, ainsi que la détérioration du matériel de transport sonnent le glas du tramway de Hanoï : la ligne 1 arrête son service en 1982, les autres suivent, jusqu’à la dernière, la ligne 4. Celle-ci s’éteint en 1993, au tournant du renouveau économique du Đổi Mới.

Le tramway ne reverra peut-être jamais le jour, car le grand chantier actuel concernant les transports publics à Hanoï est le métro.

metro hanoi

Le métro de Hanoï, dont la toute première ligne du réseau doit être opérationnelle pour les habitants d’ici fin 2019.

Le tramway dans la culture populaire

Ce moyen de transport était populaire, de nombreux habitants l’empruntaient dans la vie quotidienne, pour le tarif intéressant qu’il proposait. A l’époque, la population se déplaçait à pieds, à vélo ou en tramway… seule la classe aisée avait accès au transport automobile.

Les hanoiens qui ont vécu ce moyen de transport associe indéniablement le tramway à l’image de Hanoï. Ils se souviennent de son « dring dring », des agrippements d’enfants contre ses marches et à l’arrière des véhicules et enfin, par les représentations musicales des chanteurs de xẩm.

Ces artistes souvent pauvres et handicapés ont largement contribué à l’ambiance conviviale des tramways. Ils jouaient une mélodie empruntée au répertoire de la musique folklorique vietnamienne, aux paroles souvent liées à la dureté de la vie, mais aussi des vers plus poétiques révélant également sa beauté.

tramway hanoi

Agrippement sur les marches et à l’arrière du tramway par des enfants.

Sources

Les sources proviennent des recherches de Tim Doling « The Railways and Tramways of Việt Nam », éditions White Lotus Press, Bangkok, 2012.
Les photos du compte Flickr manhhai

livre tim doling

L’histoire du rail et des tramways du Vietnam, de Tim Doling.

5.0
06
devis vietnam
Alexandre Dang
Alexandre Dang

Je m'appelle Alexandre, je suis originaire de Lyon, mais Hanoï est devenue ma seconde maison. La vie frénétique, l'histoire et les contrastes de cette grande dame me passionnent. Au gré de mes pérégrinations urbaines, j'essaie de vous transmettre via une écriture modeste, l'âme de Hanoï. Profitez de ce blog entièrement francophone et intégralement dédié à l'une des capitales les plus envoûtantes d'Asie.

  • 1

6 Comments

  1. Avatar
    Michel DUPONT 13 mai 2019

    Quelques précisions et rectifications sur les tramways
    Le pont Long Bien (pont Doumer) n’a pas été construit par Eiffel mais par la maison Daydé & Pillé, un concurrent. Pour s’en rendre compte, il suffit de se promener sur le pont et de voir les nombreuses plaques dudit constructeur.

    Concernant les tramways de Hanoï beaucoup de chose à dire que l’Américain Tim Doling ne connait pas.

    Répondre
    1. Alexandre Dang
      Alexandre Dang 31 mai 2019

      Bonjour Michel,

      Nous vous remercions d’avoir lu notre article. Dans celui-ci vous ne verrez nul part qu’il est mentionné que le pont Long Bien a été construit par Eiffel.
      Quant au réseau de tramways, pourriez-vous nous précisez vos rectifications, ainsi que vos sources ?

      Belle fin de semaine à vous

      L’équipe Hanoi oi, blog d’Amica Travel.

  2. Avatar
    Danae Bravarski 11 juin 2019

    Magnifique article comme d’habitude. Le texte, les illustrations nous transportent dans la belle ville de Hanoï. Merci pour ces 5 minutes (ahahah…) de plaisir. En fait bien plus pour avoir le temps de déguster, de rêver.. et de partager.

    Répondre
    1. Alexandre Dang
      Alexandre Dang 26 juin 2019

      Un grand merci à vous Danae, pour vos lectures et vos commentaires flatteurs !

      Belle semaine à vous,

      L’équipe Hanoi oi, blog d’Amica Travel.

  3. Avatar
    Cecile 12 juin 2019

    Merci 🙏 pour ce bel article et sur l histoire du Hanoï de mon papa est né à Hanoï en 1907. De père Français ministre (inconnu) et de mère indochinois ma grand mère que je ne connaîtrait jamais et j ai un grand plaisir à découvrir tous vos articles sur ce beau pays que l on ne connais pas

    Répondre
    1. Alexandre Dang
      Alexandre Dang 26 juin 2019

      Bonjour Cécile !

      Merci surtout à vous de suivre nos articles, nous sommes ravis que cela vous évoque une partie de vos origines ! Pourquoi n’effectueriez vous pas un voyage au Vietnam ? 😉

      Belle semaine à vous,

      L’équipe Hanoi oi, blog d’Amica Travel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.