cliquer sur entrer

Que faire à Hanoi ?

10 bonnes raisons de visiter Hanoi

Partage
Temps de lecture : 6 minutes

Capitale du Vietnam depuis un millénaire, Hanoi possède les témoignages architecturaux et l’atmosphère d’une ville historique. Plusieurs générations de monarques, de dignitaires, de prêtres, de mandarins et de marchands l’ont marqués de leur empreinte, y laissant des citadelles, des temples et des quartiers d’artisans.

Les pressions qui exercent sur la métropole d’un pays avide de devenir un tigre économique sont réelles, mais Hanoi reste néanmoins une cité élégante, riche d’un héritage artistique de grande valeur. Le charme de Hanoi réside dans cette subtilité à marier l’ancien et le nouveau, le raffinement et l’effervescence, à ne pas être une capitale au sens moderne du terme et à offrir aux voyageurs une perspective villageoise et familiale. 10 bonnes raisons de visiter Hanoi, une des plus belles capitales du continent asiatique :

Berceau historique du Vietnam

Définitivement marquée par l’empreinte de l’histoire, Hanoi a été le témoin de tous les événements importants du Vietnam. En 1010, le jeune état vietnamien déplaça le siège du pouvoir de Hoa Lu à Hanoi. Cette ville s’avérait un meilleur poste de contrôle du nord du pays, car, située à la tête du delta du fleuve Rouge, elle bénéficiait de son réseau de communications fluviales. A ce choix stratégique s’alliaient des considérations géomanciennes qu’illustre la légende de sa fondation. Capitale de l’Union Indochinoise, Hanoi fut au centre du processus d’indépendance engagé par Ho Chi Minh lors de la révolution d’août 1945. La vieille capitale royale, devint celle du pays unifié en 1976 après avoir connu de nombreux bombardements durant la guerre du Vietnam.

citadelle thang long

L’ancienne citadelle de Hanoi

Son riche patrimoine architectural

Colonial certes, mais pas. Préconisant une rénovation et une rupture avec les tendances architecturales régnant à cette époque dans la métropole mais qui ne convenaient pas à un pays tropical, l’architecte Ernest Hébrard avança l’idée d’un dialogue interculturel et créa un style indochinois qui mêla harmonieusement l’architecture traditionnelle locale et le style occidental. Les édifices les plus typiques de cette inspiration sont l’Université de l’Indochine (devenue Université nationale), la Recette générale des finances (devenue Ministère des Affaires Etrangères) et le musée Louis Finot de l’Ecole française d’Extrême-Orient (devenu le Musée national d’histoire vietnamienne).

ancien musee louis finot

Ancien musée Louis Finot de l’Ecole française d’Extrême-Orient (devenu le Musée national d’histoire vietnamienne)

Son patrimoine culturel

Difficile de s’ennuyer à Hanoi tant la capitale du Vietnam regorge d’activités culturelles intéressantes. Temples, pagodes, musées, bâtiments historiques, théâtres, spectacles, festivités culturelles séculaires, opéra… Hanoi peut s’enorgueillir de pouvoir combler les amateurs de culture les plus exigeants. Aux portes de la ville, il existe également de nombreux villages de métiers où se perpétuent des traditions artisanales séculaires.

chant ca tru hanoi

Ca Tru, spectacle de musique traditionnelle

Sa poésie

Hanoi dégage sans effort une poésie d’éternité et fait naître des passions car elle réveille la part d’enfance qui sommeille en nous. Avec ses îlots de verdure, ses lacs aux berges envahies de lotus, ses boulevards plantés de tamariniers et de flamboyants qui jettent leurs ombres apaisantes sur les façades des anciens édifices coloniaux, Hanoi diffuse un charme subtil, discret, voir secret et profondément envoûtant.

vendeur fleurs lac hoan kiem

Vendeuse de fleurs au lac Hoan Kiem, Hanoi

Son quartier des 36 rues et corporations

Le quartier des 36 rues et corporations est le cœur historique de la cité marchande vieille de près de 1000 ans. Le quartier porte les traces de son histoire. Les noms des rues rappellent toujours les marchandises qui y étaient produites ou qui le sont toujours. Il y a les sonorités de Hang Dong, la rue du cuivre, et Lo Ren, celle du fer forgé et des ustensiles de cuisine, où l’on tape, scie, soude et vend dans un vacarne assourdissant. Cet espace urbain très animé renferme également un riche patrimoine architectural et a d’ailleurs été classé au titre du Patrimoine Historique National par le Ministère de la Culture et de l’Information du Vietnam le 5 avril 2004.

artisan rue lo ren

Artisan de la rue Lo Ren

Sa cuisine

Hanoi n’a pas attendu que débarque la mode du street food pour proposer aux passants toutes sortes de mets déployant des aromes, des parfums et des textures incomparables. Avec sa cuisine de rue légendaire, Hanoi pourrait légitimement remporté le titre de capitale du street food d’Asie du Sud-Est. Depuis quelque temps, Hanoi est également en passe de rivaliser avec certaines villes européennes, américaines et asiatiques pour sa haute gastronomie. Reconnue pour sa riche histoire culinaire, la scène gastronomique du pays a mûri, accueillant des établissements de classe mondiale servant une variété de cuisines internationales de haute volée.

cha ca hanoi

Le fameux cha ca, spécialité culinaire de Hanoi

Ses cafés

Parce qu’il s’en dégage un art de vivre unique, siroter son petit noir, à croupeton sur un minuscule tabouret, en laissant flâner son regard dans la rue fait partie de ces petits plaisirs de l’existence que les hanoïens savent savourer comme il se doit, avec volupté, certes, mais aussi avec nonchalance et surtout, sans précipitation. Si certains le dégustent sagement en lisant le journal ou en “gachant” ses heures l’âme vagabonde, d’autres, se sentant plus en verve, aiment à discourir entre amis autour du fumeux breuvage. Les cafés de Hanoi ont une véritable âme, ils sont vivants, sont l’expression d’une personnalité et chacun y trouvera son lieu où s’offrir une petite parenthèse jubilatoire.

petit cafe hanoi

Petit café bohème de Hanoi

Ses micro-brasseries (bia hoi)

Presque aussi populaire que les cafés, le bia hoi est inscrit dans l’AND de l’art de vivre des Hanoiens. Dans ces lieux conviviaux, parfois improvisés sur un bout de trottoir, lever le coude est un bonheur conjugué au plaisir de pouvoir goûter quelques bons petits plats populaires joliment fagotée avec des saveurs qui rebondissent dans tous les sens. Légère, bonne, rafraîchissante surtout en été, et économique, la bia hoi est un incontournable pour qui aime humer l’ambiance de Hanoi.

biere hanoi

La bia hoi, véritable institution de Hanoi

Sa vie de la rue

Ca pulse, ça bouillonne, les yeux sont tellement à la fête qu’on en excuse les trottoirs encombrés. La vie de rue de Hanoi fait tourner les têtes comme un bon alcool de riz. Pas un trottoir qui n’ait ses commerces de poche, ici une vendeuse de soupe ambulante, là un coiffeur de rue à Hanoi improvisé voisin d’un réparateur de vélo, là bas un petit marché local à même le bitume rempli de curiosités, de senteurs et de couleurs. On commerce, mange, boit, discute, se dispute … c’est la bonne vie !!!

coiffure rue hanoi

Coiffeur de trottoir fumant la pipe à eau

Pour les Hanoïennes

Sa peau couleur ivoire, ses gestes fluides de ses mains gracieuses, son doux visage de petit chat où l’étincelle du regard glisse d’un bord à l’autre des paupières mi-closes, svelte et fine comme un vase dont l’ao dai souligne parfaitement ses courbes séduisantes, de façon discrète et élégante, la Hanoïenne subjugue par sa beauté et devrait achever de vous convaincre de rester une journée de plus à Hanoi.

ao dai hanoi

Svelte et fine comme un vase dont l’ao dai souligne parfaitement ses courbes séduisantes

10 bonnes raisons de visiter Hanoi
voter cet article

Linh

Bonjour je m’appelle Linh, je suis originaire de Haiphong et j’habite désormais à Hanoï. Amatrice des petites balades à pieds, et surtout gourmande, je vous ferais partager sur ce blog mes petites découvertes au gré de mes péripéties éphémères.

  • 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.