cliquer sur entrer

Que faire à Hanoi ?

Un marché de quartier de Hanoi

Partage

Nombreux sont les marchés de quartier à Hanoi la capitale vietnamienne, mais nous voulions vous présenter un de nos marchés coup de cœur, un petit marché de quartier qui réveille et qui éveille les sens nichés dans une ruelle du vieux quartier de Hanoi. Une immersion hors des sentiers battus au plus près de la population locale.

Un marché pittoresque

Ce marché « mouchoir de poche » de la ruelle Yen Thai se met en branle tous les jours dès l’aube comme tous les marchés de la capitale du Vietnam, les Vietnamiens étant en général des lève-tôt. Mais ce marché de quartier ne ressemble en rien aux autres marchés. La capitale en compterait près de 400 ! Sa particularité première est l’étroitesse de la ruelle qui l’accueille et qui lui confère un côté intime et confidentiel. On peut parler d’un marché de pas de porte tant ce sont les familles habitant la ruelle, qui devant leur maison, improvisent un étal approvisionné par des livreurs à moto venus du marché de nuit de gros de Long Bien.

marché hanoi

Il n’est pas du tout rare de voir les consommateurs faire leur marché en pyjama !

Ambiance de marché à Hanoi

Au lever de l’aurore le spectacle peut commencer lorsque un à un les habitants du quartier, acteurs de ce manège quotidien, émergent de leur nuit et se rendent au marché titubant encore de sommeil. Certains n’ont d’ailleurs pas quitté leur pyjama. Alors le marché rit, joyeux, bruyant, multicolore, pêle-mêle étalant sur ses tréteaux boiteux et à même le sol fleurs, fruits, légumes, herbes aromatiques et épices. Le marché croule sous la mangeaille. Les poissons d’argent clair encore plein de vigueur tressautent dans les bassines, les crabes tentent désespérément un sauve-qui-peut, le canard, discordant prisonnier, crie et passe un bec jaune aux treilles du panier en bambou tressé, quant au poulet il donne son cou à la main sûre de la bouchère. Dans la foule la ménagère se fraie avec peine un chemin, s’attarde un peu à chaque étal, va, vient, revient, s’arrête. Aux appels trop pressants parfois elle tourne la tête, soupèse quelques fruits replets, marchande les légumes, doute de la fraîcheur de la viande ou s’éloigne au milieu des raclements de voix et des balancements de corps cadencés au rythme des paniers bien remplis. S’en est ainsi jusqu’à onze heures, à cet instant où la ruelle se donne au silence du pavé meurtri par cette vie qui encore résonne. L’heure de la remballe et de la sieste ont sonné, demain on rejouera la scène.

marché hanoi

Une profusion de fruits et de légumes colorés

 

marché hanoi

Les poules en cages de la bouchère

Flirtez avec le quartier des 36 corporations

Profitez de votre immersion dans ce marché pour découvrir le quartier qui ne manque pas de curiosités. Au sortir de la ruelle vous tombez nez à nez avec le grand marché Hang Da. Passez votre chemin, c’est devenu une galerie commerciale assez décevante quant à la marchandise proposée. Poussez donc à gauche du marché Hang Da dans la rue Ngo Tram pour découvrir l’ancienne demeure d’un riche homme d’affaire chinois située au numéro 12. Construite en 1912, elle mêle les architectures coloniales et chinoises avec une élégance certaine. Cette demeure abritait quelques-unes des fêtes les plus débridées en son temps. Revenez sur vos pas et prenez à droite la rue Ha Trung. En son début la rue propose des boutiques de change qui proposent le meilleur taux de la ville. Puis, viennent les échoppent spécialisées dans la confection de sacs en tout genre, dans la maroquinerie et l’habillage de selles de moto sur mesure. Au bout de cette rue vous arrivez sur la ligne de chemin de fer. Le passage des trains à fleur de maisons est toujours impressionnant à voir. Vous pouvez ensuite prendre la rue Phung Hung qui ne manque pas d’intérêts et dont on a déjà parlé dans un précédent article.

Rues des fresques de Phung Hung

Rue de fresques de Phung Hung

Goûter à quelques spécialités culinaires de Hanoi

Si l’envie de se divertir les mâchoires se fait sentir, voilà deux adresses où savourer des spécialités de Hanoi. La première se situe juste à côté de la belle demeure citée plus haut, au numéro 6 de la rue Ngo Tram. Sans façon mais avec gourmandise on mange un délicieux bun cha, vermicelles de riz au porc grillé, accompagné de nems crousti-fondants. L’autre spécialité c’est l’anguille, au restaurant Nha Hang Mien Luon situé à droite de la ruelle au 87 rue Hang Dieu.

Marché flottant, marché urbain, marché de campagne ou marché ethnique, le Vietnam recèle du Nord au Sud une pléthore de marchés différents pour satisfaire la curiosité de chaque voyageur. Accompagné d’un guide francophone pour bien saisir les particularités des différents marchés, c’est à chaque fois l’opportunité de rendre votre voyage au Vietnam unique.

bun cha hanoi

Après la balade au marché, pourquoi pas un délicieux bun cha ?

Le tourisme responsable au marché

Si vous vous promenez au marché et que vous souhaitiez faire des achats, pensez au sac en tissu qui permettra d’utiliser moins de sacs plastiques, donnés systématiquement par les vendeuses et vendeurs. Pour certains produits tels que les viandes ou fruits de mer il est possible de les placer dans un tupperware. Enfin, pensez à demander l’accord des marchands, afin de les prendre en photos.

Un marché de quartier de Hanoi
5 (100%) 3 votes

Fabien

En fait, tout ça c’est à cause de Nicolas Bouvier. Si je n’avais pas lu « l’usage du monde », je n’aurais peut-être pas eu envie de voyager et d’écrire. Je n’ai pas son talent mais espère que cela vous donnera envie de découvrir cette si charmante ville de Hanoi.

  • 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.